http://www.wikio.fr

A La Une de Dakchi

Entrez votre adresse email:

Fourni par FeedBurner

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bravo doudou pour cette intro. Je n'ai pas lu le livre mais ça me fait penser au degré de desespoir, vulnérabilité et le sentiment d'etre menaçé dans toute son existence quand quelqu'un s'amuse à camoufler une faiblesse ou un vice et que soudainement cela est devoilé

@Kalimero: en lisant ce livre, je me suis posée la question de ce que je serais devenue si j'étais analphabète...
j'aime tellement lire et cela fait tellement parti de ma vie que je ne vois pas d'alternative que de savoir lire

L'analphabète! je suis intéressée par ce sujet car il touche certains de nos élèves. Un motif qui les poussent à certaines pratiques "anormales" mais pousser le paroxysme jusqu'au meurtre? j'aimerais bien le lire...enfin, une autre preuve de la nature humaine obscure.

Ton post me donne envie de me procurer ce livre dès demain. Quel terrible destin que de porter le poids d'un secret sa vie durant, de vivre avec la honte et le desespoir, de payer le prix de sa vie ou celle des autres afin de le proteger...
oui je le lirais car le sujet m'interresse. Merci Doudou

c'est un vrai fléau... Ruth Rendell décrit tellement bien le ressenti d'un analphabète que l'on ne veut vraiment pas se retrouver à sa place
mais sa place on ne la comprendra jamais... car on sait ce que savoir lire et écrire veut dire... et on a qu'une envie c'est de dire à ce qui ne le savent pas... c'est important, tellement important dans le monde d'aujourd'hui

Avant de le lire, j'imagine une adaptation cinematographique ou theatrale. Cela pourrait avoir un impact enorme dans la lutte contre l'analphabetisme. Penses tu que ca se preterait bien à cela? Doudou, tu nous as inspire ...

@ Kalimero: Chabrol a eu l'idée avant toi, puisque le film tiré de ce livre s'appelle la Cérémonie.. je ne l'ai pas vu, j'en avais entendu parlé à sa sortie en 1995. Apparemment il fait bien ressortir l'analphabétisme au quotidien... dommage
mais on devrait bientôt se lancer dans le scénario d'un film sur ce sujet
qu'en penses tu Klimero

Cela me rappelle une petite histoire droile que j'ai eu une fois avec quelqu'un, la cinquantaine, qui connaissait l'alaphabet mais ne savais pas lire. Il devait me donner le son numero CIN par telephone. Il me dit T. N'ayant pas bien entendu si c'etait T ou D, et voulant m'assurer, je lui ai demande si c'etait T comme Tanger, il me repond: mais non, T comme Rabat. Il m'a fallu quelques secondes pour comprendre que le gars avait appris a lire les images sur les plaques d'indication sur les autoroutes et que bien entendu il les lisait de droite vers la gauche comme à Lemeside. T comme Rabat faisait du sens. J'etais mort de rire.

J'ai toujours été intrigué par l'analphabétisme... quel sentiment ressent quelqu'un qui ne sait ni lire ni écrire???

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.