http://www.wikio.fr

A La Une de Dakchi

Entrez votre adresse email:

Fourni par FeedBurner

« Le Roi, le Sage et le Bouffon | Accueil | Le pouvoir du moment présent »

26 juin 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Empoignades aériennes à l'écume sarrasine, quitter ce sol pour en pleurer la saveur révulsée, se retrouver réconciliés la main pétrie de terre, renouveau ou dessert ?

Ami, l'Homme est un être borné, limité dans sa puissance, voué à l'erreur,au doute et à l'insatisfaction, car il a en lui une exigence d'absolu qui lui rend sa faiblesse encore plus insoutenable.
Le titre me rappelle la pièce de Beckett, En attendant Godot...où il est question dans un des plus important échange ,entre Estragon et Vladimir, cette imprécision sur le seul élément "l'arbre, l'arbuste' le saule pleureur" qui change le décor de cet "no man's land"
Kaliméro, ton poète est un homme de tous les âges, de tous les temps... salam l'artiste.

Je viens de visiter votre blog : ce que j'ai vu, j'ai bien aimé.

Bravo,blog intéressant et bien! J'y reviendrai!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.